Chaque semaine, IBS Paris sélectionne 5 infos médias à ne pas manquer.

  • Cyber-attaque mondiale : plus de 200 000 victimes

Vendredi 12 mai dernier, Wannacry un virus combinant pour la première fois les fonctions de logiciel malveillant et de ver informatique, s’est répandu avec « une rapidité inédite », selon Europol. Plus de 150 pays ont été touchés par cette attaque, dont l’entreprise Renault. De quelle manière fonctionne ce virus ? Wannacry est un logiciel de rançon. Il exploite une faille dans les systèmes de Windows, puis verrouille les fichiers des utilisateurs et les force à payer pour en recouvrer l’usage.   

  • Après Netflix, Disney se fait également pirater

Après les 10 épisodes inédits de la série Orange Is the New Black postés sur internet avant leur sortie officielle sur la plateforme de visionnage, c’est un film inédit que la société Walt Disney s’est fait voler. À l’image de la cyber-attaque de vendredi dernier, les pirates réclament une rançon sous forme de bitcoins. Le groupe Walt Disney affirme qu’il ne cédera pas au chantage, malgré la menace de diffusion de plusieurs extraits du film tant que la somme n’est pas versée. Concernant l’identité du film concerné, Pirates des Caraïbes ou encore Flash McQueen, les spéculations sont nombreuses.

  • Les filtres animés débarquent sur Instagram stories

Eh oui, Snapchat s’est encore fait copier, et pas qu’à moitié ! Instagram a récemment intégré les filtres animés à ses Stories, et le moins que l’on puisse dire, c’est que ces derniers ressemblent étrangement à ceux du petit fantôme : oreilles de lapin et de koala, couronne de fleurs sur la tête, lunettes de geek… Tout y est !

  • David Pujadas ne présentera plus le JT de France 2

C’est Delphine Ernotte, présidente de France Télévisions qui a décidé d’écarter Davis Pujadas du JT de 20h qu’il animait depuis plus de 16 ans. Cette dernière affirme que cette décision n’a aucun rapport avec la récente campagne présidentielle. D’ailleurs, s’il le souhaite, M. Pujadas pourra conserver sa place au sein de « l’Émission Politique. »

  • Bad buzz publicitaire : McDonald’s accusé d’exploiter le deuil des enfants

Au Royaume-Uni, la société a été contrainte de retirer sa dernière campagne publicitaire qui met en scène un jeune garçon demandant à sa mère ce que son père, décédé, aimait. Le spot montre l’adolescent triste de ne « pas ressembler » à son père dans ses traits de caractère ou sa passion pour le football, quand enfin, il trouve un point commun : l’amour pour le Filet-O-Fish… Après le dernier plan, on ressent un léger pincement au cœur. La société est-elle allée trop loin ou bien maîtrise-t-elle le storytelling et l’art de la persuasion à la perfection ?

Source : Stratégies