Réseau social Koo Inde

Le réseau social Koo, principale alternative à X en Inde, ferme ses portes

Le réseau social Koo, créé en Inde, et qui a acquis une grande popularité lorsque Elon Musk a racheté ce qui est aujourd'hui X, devenant l'une des principales alternatives à Twitter, ferme définitivement ses portes.

Koo a gagné des millions d'utilisateurs dans son pays d'origine et a même pu s'étendre à d'autres territoires, comme le Brésil. La possibilité de s'exprimer sur la plateforme dans plusieurs langues locales (compte tenu du cadre linguistique de l'Inde) l'a rendu populaire, mais ce sont surtout les relations tendues entre Twitter et le gouvernement indien qui ont catapulté la renommée de Koo.

Apparemment, alors que Twitter s'opposait à ce que le gouvernement du pays puisse contrôler certains contenus de la plateforme, Koo a volontiers adopté les réglementations du gouvernement local. Cela a poussé de nombreux hommes politiques à décider d’ouvrir un compte sur le réseau social, qui a attiré des millions d’utilisateurs.

Réseau social Koo Inde

Malgré cela, la plateforme, qui a atteint des nombres de téléchargements records début 2023, n’a pas réussi à se maintenir à flot. Malgré son succès initial, l'entreprise a eu de sérieuses difficultés à poursuivre sa croissance et a connu d'importants problèmes financiers car elle n'avait pas trouvé le moyen de monétiser le service.

Au cours des derniers mois, Koo avait malgré tout obtenu une ronde de financement de 60 millions de dollars auprès d'investisseurs internationaux tels que Tiger Global et Accel. Mais cela ne suffisait pas.

C'est pourquoi elle était en pourparlers pour être rachetée par Dailyhunt, une société de médias numériques évaluée à 5 milliards de dollars. Cependant, même si les négociations étaient à un stade très avancé, elles se sont terminées cette semaine sans parvenir à un accord.

Ce n’était pas la seule possibilité d’acquisition envisagée par les fondateurs du réseau social, Aprameya Radhakrishna et Mayank Bidawatka, qui, ces derniers mois, avaient rencontré plusieurs sociétés de médias en ligne pour chercher une sortie pour leur plateforme.

Cependant, comme ils l'ont publié sur LinkedIn, toutes les conversations ont été infructueuses, ils ont donc annoncé la fermeture de la plateforme.