Logo Twitter en blanc

Twitter teste le bouton « Je n’aime pas » à l’échelle mondiale

Twitter réfléchit depuis un certain temps à inclure un bouton « je n’aime pas » dans le réseau social ou qui vous permette d’indiquer d’une manière ou d’une autre que vous n’êtes pas d’accord avec le contenu. Déjà fin 2020, Kayvon Beykpour, chef de produit pour Twitter et créateur de Periscope, l’a dit lors d’une conversation tenue sur le réseau social lui-même avec un autre utilisateur. Il semble que maintenant la chose est sérieuse, et Twitter a annoncé qu’il commencerait à tester cette fonctionnalité Dans le monde entier.

Twitter commencera à tester l’outil sur la version de bureau et passera plus tard au format mobile

En juillet 2021, la société a commencé à tester un bouton d’aversion dans un petit nombre de pays. Après cette première phase, avec des résultats satisfaisants, Twitter veut maintenant étendre le modèle de test à tous les pays du monde.

Cet outil d’expression de dégoût ou de désaccord sera pour l’instant très limité. Tout d’abord, il ne peut être utilisé que pour réagir aux réponses à un tweetet pas avant la publication du tweet lui-même.

Twitter je n'aime pas

De plus, suite à la politique adoptée par YouTube avec son bouton « Je n’aime pas », ces manifestations de désaccord ne seront pas visibles par le destinataire ni par les autres utilisateurs. Il s’agit, précise Twitter, d’une métrique qui servira à l’entreprise elle-même pour savoir quel type de contenu ses utilisateurs aiment.

Enfin, le réseau social a signalé que, pour le moment, cet outil ne s’installera sur la version de bureau. Twitter a ajouté que « bientôt » ira également aux versions mobiles pour Android et iOS, mais n’a pas voulu donner de date exacte.

Selon Twitter, les impressions transmises par les utilisateurs qui ont déjà pu tester cette fonction sont positives. Ils prétendent tous que cela les aide marquer le type de contenu qu’ils veulent voir, et qui améliore la qualité de leurs interactions sur le réseau social. Maintenant, une nouvelle phase de test de l’outil commence, mais cela ne signifie pas qu’il sera installé de manière permanente.